Parution de "Par-delà l’école-machine. Critiques humanistes et modernes de la réforme pédagogique au Québec"

Version imprimable

Nous signalons la parution de M. Chevrier (ed.), Par-delà l’école-machine. Critiques humanistes et modernes de la réforme pédagogique au Québec, Québec, Multimondes, 2010, ouvrage qui commente les partis pris pédagogiques de l’école québécoise, développés autour du constructivisme et du socioconstructivisme, axés sur l’interdisciplinarité et le développement de compétences transversales, et propose d‘autres voies possibles pour l’avenir, plus conformes aux intentions fondatrices du projet éducatif des Modernes.

 Un important débat sur l’éducation soulève des passions au Québec depuis l’annonce en 1997 d’une réforme pédagogique de grande ampleur. C’est en vue de montrer au public les impasses où conduit cette réforme et la fragilité de ses fondements que des intellectuels ont fondé en janvier 2006 le Collectif pour une éducation de qualité (CEQ). D’après eux, « l’école québécoise est dévorée par une administration censée la servir, aveuglée par une idéologie progressiste qui la politise à outrance et conquise, au bout du compte, par une utopie technicienne n’assignant à l’Homme aucune finalité propre, sinon de s’adapter aux normes du milieu et de la société productive (…) Au nom d’une certaine idée de la démocratie appliquée à l’école et d’une conception radicale de l’autonomie individuelle », se  construit un monde sans hauteur ni médiation, totalement relativiste, pour  « un Homme sans intériorité, augmenté de l’extérieur par la technique ».

Plus d'informations sur cet ouvrage, sur le site de l'éditeur, en cliquant ici.