mathématiques

Réflexions sur l’enseignement des sciences physiques au lycée: une mission impossible ? par Gérard Weisbuch

Les manuels de Physique du lycée sont peu clairs, peu attrayants malgré leur riche iconographie
et peu convaincants malgré de réels efforts pour se rapprocher de la physique moderne. Cet article évalue la situation, s'attache à comprendre les causes et les conséquences de ces défauts. C'est un enchaînement d'effets pervers, largement dus à des contraintes de temps, depuis le Ministère, les auteurs des programmes, les auteurs des manuels et les maisons d'édition jusqu'aux conditions de la distribution des manuels qui aboutit à de si piètres résultats.

L'imposture de l'enseignement scientifique dans les lycées français, par Bertrand Rungaldier

Dans un dossier approfondi et documenté, Bertrand Rungaldier dresse un bilan alarmant de l’état de l’enseignement des mathématiques en France, fondé sur une comparaison détaillée de manuels francophones et allemands.

De la "désaffection" pour les études scientifiques, par Pierre Arnoux

Depuis 1995, les effectifs de bacheliers généraux, et en particulier de bacheliers scientifiques, stagnent, et les effectifs des premiers cycles universitaires s'effondrent. Cette évolution, évidemment contraire à la fameuse "économie de la connaissance" dont on nous parle sans cesse, est en général attribué à une prétendue "désaffection pour les sciences" qui serait un phénomène mondial. Au-delà des anecdotes, il n'y a aucune raison de penser qu'il existe vraiment une telle désaffection, et aucune explication au fait qu'elle aurait commencé à agir brutalement en 1995. On a par contre de bonnes raisons de penser que cette panne du système éducatif, qui va bien au-delà des sciences, est due à des réformes mal conçues et mal gérées du système éducatif (réforme des lycées, LMD, mastérisation...).

Recension de "L'école commune" et entretien avec Jean-Pierre Terrail

En mars 2012, le GRDS publiait ses propres « propositions pour une refondation du système éducatif », sous le titre de l’Ecole commune (La Dispute). Vous trouverez ici une recension de l'ouvrage suivie d'un entretien approfondi avec l'un de ses auteurs, le sociologue Jean-Pierre Terrail.

Les mathématiques, un supplément d’âme - entretien avec Anibal Cortés

Pourquoi les mathématiques ne seraient-elles pas le supplément d’âme de la littérature en inversant ainsi la formule habituelle ? Cependant, ces puissantes mathématiques sont encore bien trop souvent redoutées, parfois même délaissées dès la première difficulté. Elise Clément s'en entretient ici avec Anibal Cortez, qui a récemment publié Enseigner les mathématiques au Collège, Comment aider les élèves à faire leurs devoirs (Hermann, Paris, 2011).

 

Mohammed est-il coupable ? par Michel Segal

Je vais vous raconter une histoire. C’est une histoire vraie, c’est celle de quatre élèves du collège où j’enseigne les mathématiques. C’est l’histoire de Mamadou, Madjid, Fatoumata et Mohammed. Ces quatre enfants, je les vois pour la première fois au début du mois de septembre 2006. C’est leur premier jour au collège, ils entrent en sixième, ils ont onze et douze ans...

Les raisons épistémologiques et psychologiques de l’enseignement des disciplines

Les changements pédagogiques dans la plupart des systèmes éducatifs occidentaux visent aujourd’hui au développement de compétences générales, et s’appuient sur des notions telles que l’interdisciplinarité, les situations d’apprentissage, l’interaction entre pairs etc. Ils s’opposent aux principes généraux d’une éducation dite libérale qui associent le développement intellectuel à des formes théoriques d’apprentissage – c’est-à-dire explicites et développées suivant la logique des disciplines elles-mêmes. Une explication de ce conflit est offerte à partir du rôle joué par les présupposés épistémologiques en jeu – étroitement liés à des présupposés psychologiques.

une science sans histoire ?

A présenter la science comme un domaine objectif et "sans histoire", à l'enseigner sans faire référence, autrement que par la bande, à l'histoire des hommes et des concepts, on se prive d'un ressort pédagogique puissant...

Syndiquer le contenu