lycée

Questions ouvertes pour l'école du XXIe siècle - A quoi bon des programmes scolaires ?

Enregistrement de la cinquième séance (21/11/15) du cycle de rencontres intitulé Questions ouvertes pour l'école du XXIe siècle, organisé par le CEPA, l'ESPE de Paris et la revue Skhole.fr.

Intervenants : Sébastien-Akira Alix, Pierre Arnoux, Mara Goyet, Daniel Guillaume, Bruno Poucet et Dominique Raulin.

Réflexions sur l’enseignement des sciences physiques au lycée: une mission impossible ? par Gérard Weisbuch

Les manuels de Physique du lycée sont peu clairs, peu attrayants malgré leur riche iconographie
et peu convaincants malgré de réels efforts pour se rapprocher de la physique moderne. Cet article évalue la situation, s'attache à comprendre les causes et les conséquences de ces défauts. C'est un enchaînement d'effets pervers, largement dus à des contraintes de temps, depuis le Ministère, les auteurs des programmes, les auteurs des manuels et les maisons d'édition jusqu'aux conditions de la distribution des manuels qui aboutit à de si piètres résultats.

L'imposture de l'enseignement scientifique dans les lycées français, par Bertrand Rungaldier

Dans un dossier approfondi et documenté, Bertrand Rungaldier dresse un bilan alarmant de l’état de l’enseignement des mathématiques en France, fondé sur une comparaison détaillée de manuels francophones et allemands.

Recension de "L'école commune" et entretien avec Jean-Pierre Terrail

En mars 2012, le GRDS publiait ses propres « propositions pour une refondation du système éducatif », sous le titre de l’Ecole commune (La Dispute). Vous trouverez ici une recension de l'ouvrage suivie d'un entretien approfondi avec l'un de ses auteurs, le sociologue Jean-Pierre Terrail.

Sciences économiques et sociales et pédagogie invisible - deux études de cas, par Alain Beitone

Dans cet article, Alain Beitone souligne le dilemme dans lequel se trouve pris l'enseignement des SES en France. D’une part, les représentants associatifs et syndicaux de la discipline affirment défendre la démocratisation scolaire et affectent de se préoccuper en premier lieu de ceux des élèves qui ne sont pas des "héritiers", mais d’autre part ils préconisent et défendent avec beaucoup de détermination une pédagogie invisible, une critique de la vérité des savoirs scolaires, dont on sait désormais qu’elles ont pour effet d’amplifier les inégalités d’apprentissage.

Série Histoire de l'enseignement de la philosophie en France

Voici le deuxième volet de la série consacrée à l'histoire de l'enseignement de la philosophie en France par Guillaume Vergne. Dans celui-ci, la période contemporaine de 1975 à 2001, marquée en particulier par le rapport Derrida-Bouveresse, y est abordée d'abord comme celle de la réforme impossible.

Petite épistémologie des SES, par Benoit Leclercq

Dans cet article, Benoit Leclercq, professeur de sciences économiques et sociales, propose un bref résumé de l'histoire de cette discipline à travers notamment les choix didactiques, la difficulté d'intégrer les différentes sciences sociales et la finalité qu'elle se donne d'amener les lycéens à réfléchir aux enjeux du monde contemporain.

Le bac ou la grande braderie du savoir, par Simon Perrier

Nous publions ici la version longue de la tribune de Simon Perrier, président de l'APPEP (Libération du 14/05/2010), à propos du baccalauréat, ainsi que ses réponses à nos questions.

Ménon en STG - De la méconnaissance adaptée, par Victor Petit

Victor Petit, ATER de philosophie à l'UTC de Compiègne, raconte comment il a accompagné, avec une certaine stupéfaction, un élève de terminale STG à apprendre ses cours de mercatique.

Nathalie Bulle face à Thierry Cadart à propos de la Réforme du Lycée (Répliques)

Nathalie Bulle et Thierry Cadart du SGEN ont été les deux invités de "Répliques", l'émission d'Alain Finkelkraut sur France-Culture, consacrée à la réforme du lycée, et diffusée le Samedi 23 Janvier 2010.


50:10 minutes (46.13 Mo)

Rapports Descoings et Apparu : le lycée à l’heure du marché de la connaissance, par Romain Couderc et Marie Perret

Derrière les nobles ambitions affichées par les rapports Descoings et Apparu sur la réforme des lycées, ne se cache-t-il pas en fait des motivations beaucoup plus pragmatiques et moins honorables ? C'est ce que Romain Couderc et Marie Perret analysent dans cet article.

Réforme du lycée : un remède pire que le mal ?

Certes, l’aspect économique et budgétaire semble le ressort profond de la réforme. On peut à ce titre consulter l’article de Christian Laval, déjà signalé sur skholè.

Mais ce qui nous intéresse plus particulièrement ici, ce sont ses dimensions et conséquences pédagogiques, qui ne sont pas sans susciter elles aussi des inquiétudes.

 

Analyse d'ensemble de la réforme du lycée

 La réforme pour le lycée avance... peut-être un peu trop précipitamment. Voici un petit article qui permet de faire le point sur ce qui va changer à la rentrée prochaine. Une réforme que certains jugent aussi profonde que celle de 1902. Mais la manière de faire et le but ne sont pas vraiment les mêmes...

http://www.mediapart.fr/club/blog/christian-laval/131108/le-lycee-de-xavier-darcos-un-miroir-aux-alouettes

L'avenir des sciences dans la réforme du lycée ?

 

Le nouveau programme qui devrait être mis en place en classe de seconde pour la rentrée 2009-2010 suscite beaucoup d'inquiétude. Et en science tout particulièrement. il semblerait que dans la maquette actuelle les sciences expérimentales ne soient pas présentes comme enseignement fondamental...

discussion autour d'un point de vue sur la philosophie en Terminale, publié dans "Libération"

Il y a quelques jours - le jeudi 10 juillet 2008, Didier Carsin et Pierre Hayat, tous deux professeurs de philosophie, ont publié un point de vue dans "Libération", intitulé "Lycée : la philosophie en phase terminale", à propos des réformes annoncées et de leurs conséquences sur l'enseignement de la philosophie au Lycée.

L'article : http://www.liberation.fr/rebonds/338126.FR.php

Dominique Pasquier - les lycéens et la culture

Extraits de « Les lycéens et la culture », entretien accordé par la sociologue Dominique Pasquier à la revue le Débat, Mars-Avril 2007.

quelques remarques sur le baccalauréat

Je voudrais livrer ici et proposer au débat quelques remarques à propos de l'examen du baccalauréat tel qu'il est aujourd'hui organisé et vécu, et en particulier quant à ses conséquences sur l'enseignement dispensé en classe de Terminale.

Syndiquer le contenu