grec

L’indestructible latin, bientôt plus personne pour le comprendre ?

Cet article propose de parcourir le fécond ouvrage, Sans le latin…, sous la direction de Cécilia Suzzoni et Hubert Aupetit (Mille et une nuits, 2012). Poètes, homme d'Eglise,  universitaires, traducteurs éclairent avec érudition à quel point le latin vit encore, pour qui veut bien y prêter l’oreille. Encore faut-il que l’école continue à transmettre « le fait latin » pour qu’il soit toujours possible d’en goûter les richesses, qui débordent les frontières du temps comme géographiques, et qui a innervé l’ensemble des savoirs, pas seulement la langue française.

Syndiquer le contenu