constructivisme

De la tête bien faite du maître à celle de l’élève

Comment concilier la masse croissante des savoirs dans nos sociétés de la connaissance, et les capacités cognitives limitées d’un individu d’une part, les besoins en formation d’experts hautement spécialisés et, à l’inverse, les besoins de hauteur, de compréhension générale, d’autre part ? Nathalie Bulle s’interroge sur ces questions en s’appuyant sur la notion de "tête bien faite", empruntée à Montaigne.

L'égalité contre l'école, par un collectif de polytechniciens

Nous publions ici la recherche menée par cinq jeunes polytechniciens pour leur mémoire de deuxième année portant sur l’inégalité des chances. L’analyse inter-temporelle menée dans le cas français, comme l’analyse internationale menée sur un échantillon de pays, révèlent une plus grande égalité des chances dans les pays où la pédagogie dominante est plus « explicite » ou « transmissive ».

La crise moderne de la pédagogie ou la critique du progressisme est-elle réactionnaire ?

Nous mettons en évidence les grandes tensions qui sous-tendent la crise moderne de la pédagogie en représentant les différents courants de pensée en conflit dans un espace pluridimensionnel : épistémologique, ("réalisme versus idéalisme"), méthodologique ("activité propre de l’élève versus transmissions"), psychologique ("naturalisme versus rationalisme"). Alors que les débats ont jusqu’à présent porté sur les deux premiers axes, en les réduisant généralement à un seul, notre thèse est que la crise de la pédagogie se joue sur le troisième axe défini.

Syndiquer le contenu