Livraison 11

Série Histoire de l'enseignement de la philosophie en France

Voici le deuxième volet de la série consacrée à l'histoire de l'enseignement de la philosophie en France par Guillaume Vergne. Dans celui-ci, la période contemporaine de 1975 à 2001, marquée en particulier par le rapport Derrida-Bouveresse, y est abordée d'abord comme celle de la réforme impossible.

Apprendre à "lire" : un point de vue vygotskien

Qu’est-ce qu’apprendre à « lire » ? En s’appuyant notamment sur les concepts du psychologue russe Lev Vygotski, J. Gautier propose ici une réflexion théorique autour des enjeux tout particulièrement cognitifs de l’entrée dans l’écrit, ainsi que des modalités permettant de les atteindre.

Dysorthographies au collège, par Marc-Olivier Sephiha

Je suis professeur de Lettres. Je constate que l’immense majorité de mes élèves commettent des erreurs sur les sons de la langue française qui sont habituellement étudiés au CP ou au CE1. Je présente un constat des difficultés rencontrées par ces élèves, avant d'examiner leurs causes, et j’indique les principes qui guideront les ateliers expérimentaux de remise à niveau que je mets en place cette année.

La méthode alphabétique, pourquoi ?, par Magali Gaubert

Institutrice au CP pendant 5 années, j’ai d’abord enseigné avec des méthodes mixtes, parce les informations dont je disposais sur le CP (IUFM, maître-formateur, conseillers pédagogiques, livres de pédagogie) présentaient la méthode mixte comme seule méthode possible, puis utilisé une méthode alphabétique.

Dossier Méthodes de lecture

Nous consacrons ici un dossier à la "querelle" des méthodes de lecture, proposant des témoignages et quelques perspectives théoriques, et au terme duquel nous pensons devoir plaider pour la mise en place d'un enseignement plus explicite et méthodique des structures élémentaires de la langue. Accédez au dossier en cliquant ici.

Progressisme et utopie sociale

Les penseurs progressistes avaient rêvé d’une société parfaite, vers laquelle l’évolution sociale tendrait d’autant plus inéluctablement que l’on tirerait profit des connaissances des lois de la vie. Comme le Logos, le Verbe, n’étaient plus au commencement… et comme l’évolution étendait pour eux ses lois à l’histoire humaine, à la société, ils ont cru à un antagonisme entre la parole du maître et le développement naturel de l’élève, à un archaïsme pré-démocratique de l’autorité professorale supposée reflétée par les enseignements explicites, tel que celui de la logique élémentaire liant les signes aux sons qu’ils représentent.

PISA : un pis-aller ?, par Philippe de Lara

Suite à la publication récente des résultats de l'enquête PISA, le philosophe Philippe de Lara propose ici un point de vue dans lequel il dénonce les dangers de la présentation qui en est faite par l’OCDE et de leur réception médiatique.

Ecole et société de la connaissance - vidéo - Débat Kambouchner, Laval, Meirieu et Stiegler

Le 27 novembre 2010, Skhole.fr et l'association Ars Industrialis ont co-organisé une débat public au Théâtre de la Colline à Paris, avec Christian Laval, Philippe Meirieu, Denis Kambouchner et Bernard Stiegler. En voici les enregistrements video.

Une erreur malencontreuse, retards scolaires et réformisme éducatif des années soixante-dix

La question des retards scolaires dans les années 1960s a faussé la représentation savante du fonctionnement de l’école élémentaire à l’époque et continue de nourrir des analyses, notamment liées à l’enseignement de la lecture. Une enquête est réouverte dans cet article.