Livraison 10

L'enseignement est-il un métier de care ?

On parle beaucoup du care en ce moment. Nous proposons ici une analyse de cette notion, dont la pertinence est indéniable dans la perspective des enjeux actuels de l'enseignement. Après plusieurs années marquées par le mépris et les coupes sombres, il nous semblerait judicieux de renforcer la dimension de care de et dans l'enseignement, entre autres vis-à-vis de ceux qui le pratiquent.

Les raisons épistémologiques et psychologiques de l’enseignement des disciplines

Les changements pédagogiques dans la plupart des systèmes éducatifs occidentaux visent aujourd’hui au développement de compétences générales, et s’appuient sur des notions telles que l’interdisciplinarité, les situations d’apprentissage, l’interaction entre pairs etc. Ils s’opposent aux principes généraux d’une éducation dite libérale qui associent le développement intellectuel à des formes théoriques d’apprentissage – c’est-à-dire explicites et développées suivant la logique des disciplines elles-mêmes. Une explication de ce conflit est offerte à partir du rôle joué par les présupposés épistémologiques en jeu – étroitement liés à des présupposés psychologiques.

Recension de "faire ses devoirs" et entretien avec Patrick Rayou

Au début de l'année 2010 est parue une étude sociologique, plutôt critique, sur la pratique des devoirs scolaires, dirigée par Patrick Rayou et intitulée Faire ses devoirs, enjeux cognitifs et sociaux d'une pratique ordinaire (P.U.R, 2010). Julien Gautier en propose ici une brève recension, suivie d'un entretien avec Patrick Rayou.

Le manuel d’histoire franco-allemand de terminale : une approche critique, par Renaud Quillet

Résultat d’une commande des gouvernements des deux pays, le manuel d’histoire franco-allemand de terminale porte la marque d’un projet politique délibéré, mettant en valeur le mode actuel de construction européenne et le modèle de société allemand. Plus que par ces choix idéologiques implicites, il nous paraît poser problème par une orientation pédagogique insuffisamment pensée et par ses faiblesses du point de vue de l’histoire comparée et de la didactique.

Le rapport du HCE sur le collège ou la politique du pire appliquée à la déraison réformatrice

Le Haut Conseil de l’Education (HCE), dans un rapport remis le 1er Octobre dernier, préconise le passage du collège unique à l’« Ecole du socle commun » par une moindre articulation du collège avec le lycée d’enseignement général et une intégration des cursus du primaire et du collège. Les mots d’ordre sont priorité au socle, hétérogénéité des classes, différenciation pédagogique, autonomie des établissements. Nous proposons une brève synthèse du rapport et l’énoncé d’idées fausses ou d’erreurs de diagnostic qui l’étayent et permettent de comprendre pourquoi ses effets, s’il était appliqué, seraient contraires à ses intentions.

HCE : Paroles d'experts, par Michel Segal

Michel Segal, professeur de mathématiques en collège, auteur de Violences scolaires : responsables et coupables (éd. Autres Temps, 2010), livre ici un point de vue très critique sur le récent rapport du HCE à propos du collège, dont il dénonce l’aveuglement idéologique, l’absence d’exigence et l’ignorance des réalités.

L’inefficacité du redoublement est-elle avérée ?

Le redoublement est officiellement déclaré inutile et devant avoir un caractère exceptionnel par le Haut Conseil de l’Education. On pose ici la question des limites des enquêtes conduites à son sujet.

L’imaginaire réformateur (suite) : PISA, l’école et l’équité

Dans cette analyse fondée sur l’enquête PISA 2003 qui mettait l’accent sur la culture mathématique, on compare l’effet relatif des facteurs scolaires sur les performances en mathématiques des élèves les plus faibles et des élèves les meilleurs. Contrairement aux idées reçues, sur lesquelles s'appuie en particulier le rapport du Haut Conseil de l'Education sur le collège, dans les systèmes éducatifs du modèle nordique, les résultats des plus faibles tendent à se situer en deça de leur niveau socio-économique et culturel (si on les compare sur ces deux échelles à leurs homologues internationaux).