français et lettres

Si vous souhaitez proposer un article au sujet de cette discipline, n'hésitez surtout pas à prendre contact avec nous.

Langage et apprentissage chez J. S. Bruner et L. Vygotski, par Alain Firode

Il est d’usage, dans la littérature pédagogique actuelle, de considérer Vygotski et Bruner comme les deux principaux représentants de la théorie dite « socioconstructiviste » de l’apprentissage. Cette étude se propose de montrer, contrairement à ce que suggère cette catégorisation usuelle, que de nombreuses divergences, concernant particulièrement la nature du langage et son rôle dans le processus d’apprentissage, opposent néanmoins les deux auteurs.

Modes langagières, par Frédéric Dumont

La langue est fasciste..., «  ça parle », a écrit Roland Barthes. Non : parce qu'il n'y a pas de fatalité, parce qu'il n'y a pas qu'une langue, parce qu'il peut s'installer une vigilance critique face aux modes langagières : d'où viennent les mots et formules en cours, que sont-ils exactement, comment influencent-ils nos idées et croyances ? Comment doit agir l'école pour que nous ne sautions pas dans le langage qui circule comme on saute dans une rame de métro ? En installant de nouveau une mise à distance, systématique, qui permet de sauvegarder autonomie de parler et penser.

Le Centre éducatif et culturel d’Yerres : Un modèle pour l’avenir ?, par Baptiste-Marrey

Le centre Éducatif et Culturel d'Yerres ( 25 km au sud-est de Paris) a ouvert ses portes en 1969, il est aujourd'hui détruit. Il fut le prototype des centres dits intégrés qui ont fait le pari d'associer concrètement dans le même bâtiment l’Éducation Nationale, les Affaires Culturelles et Jeunesse et Sports. Cette expérience oubliée peut aujourd'hui donner à réfléchir quand la "culture à l'école" est devenue une priorité gouvernementale.

La réforme du collège, un mauvais coup porté aux disciplines fondamentales de la mémoire et du langage, par Cécilia Suzzoni

Texte rédigé par Cécilia Suzzoni, présidente fondatrice de l'Association ALLE, le latin dans les littératures européennes, à propos de la réforme du collège, et publié initialement dans Le Monde du 04 mai 2015. L'ALLE a souhaité faire entendre sa "voix", une voix un peu différente de celle des associations traditionnelles de défense des lettres classiques. Ce texte a reçu l'approbation et le soutien d'Yves Bonnefoix, Jacques Le Rider, Thomas Pavel, Vincent Descombes, Denis Kambouchner, Jean Canavaggio, Pierre Manent, Tahar Bekri, Laurent Lafforgue, Regis Debray, Michel Zink, Christophe Carraud, John Scheid, Frédéric Boyer, Valère Novarina.

Enseigner en milieux difficiles : entre singulier et pluriel, par Gaëlik Razimbaud et Olivier Vors

Cet article a pour objet de questionner l’enseignement en « milieu difficile » en montrant que derrière un même terme se cachent différentes réalités professionnelles. En s'inspirant de notre expérience professionnelle, cet article se propose d'analyser ce qui oppose comme ce qui rapproche les élèves « de cités » (en métropole) aux élèves « du lagon » (à Mayotte) dans leurs difficultés scolaires persistantes.

Comment le petit Français apprend à écrire de R. W. Brown, présentation par Sébastien-Akira Alix et extraits

Les Éditions Hattemer viennent de publier Comment le petit Français apprend à écrire de Rollo Walter Brown, professeur américain de composition et de rhétorique. Dans ce livre, qui est une enquête de première main réalisée au cours de l’année scolaire 1912-1913, l’auteur nous entraîne avec lui dans une France peu visitée alors par les étrangers : la France des élèves qui s’initient jour après jour au maniement de leur langue en suivant les leçons de leurs maîtres en vocabulaire, en grammaire et en composition. Sébastien-Alix Akira, le traducteur, en fait la présentation, et nous propose également quelques extraits.

La « propriété intellectuelle » : une idée radine pour penseurs mort-nés

La « propriété intellectuelle » est une vieille idée, entérinée par la loi, que les avancées techniques ont remise sur le devant de la scène. L'approche par l'angle de l'éducation permettra de démolir conceptuellement pareille idée, qui n'a que des défauts épistémiques et éthiques – et à laquelle on ne peut croire que si on a renoncé à ce que penser veut dire et suppose.

L’invention scolaire de la singularité, par Marc Crépon

Dans cet article, le philosophe Marc Crépon se propose de penser la vocation de l’école comme « invention de la singularité » : le but de l’éducation scolaire, ce pourrait être que la nouveauté advienne, ce qui ne va pas de soi.

L’indestructible latin, bientôt plus personne pour le comprendre ?

Cet article propose de parcourir le fécond ouvrage, Sans le latin…, sous la direction de Cécilia Suzzoni et Hubert Aupetit (Mille et une nuits, 2012). Poètes, homme d'Eglise,  universitaires, traducteurs éclairent avec érudition à quel point le latin vit encore, pour qui veut bien y prêter l’oreille. Encore faut-il que l’école continue à transmettre « le fait latin » pour qu’il soit toujours possible d’en goûter les richesses, qui débordent les frontières du temps comme géographiques, et qui a innervé l’ensemble des savoirs, pas seulement la langue française.

Le programme de « français-philosophie » des classes préparatoires scientifiques : quels enseignements en tirer ?, par Frédéric Dumont

Les programmes de français-philosophie, dans les classes préparatoires scientifiques, trop peu connus, offrent une expérience intéressante de pluridisciplinarité : chaque année un thème, une problématique, fédère des œuvres philosophiques, littéraires, qui mobilisent d'autres disciplines, dont l'histoire. De l'interdisciplinarité, on parle beaucoup : il s'agit ici de tirer des enseignements d'une expérience réelle qui semble, depuis longtemps, faire consensus. On ne parle pas des trains qui arrivent à l'heure...

Qui veut encore devenir professeur ? ou la crise de la vocation enseignante, par Marian Balastre

Que devient la vocation enseignante ? En moins d'une décennie, les statistiques des candidats aux concours de l'enseignement ont chuté d'à peu près deux tiers. A quoi attribuer cette désaffection alarmante pour le métier de professeur ? Comment se fait-il que ce phénomène, assez grave pour l'avenir des institutions scolaires et de la culture intellectuelle, soit si peu mis en exergue dans l'actualité politique ou universitaire ?

Critique de la lecture numérique : The Shallows de Nicholas Carr, par Alain Giffard

Nicholas Carr publiait en 2010 sous le titre « The shallows. What the internet is doing to our mind » l'enquête et la démonstration qui sous-tendent l'article célèbre « Is Google making us stupid? »  publié en 2009 dans Atlantic Monthly. L'entrée de Nicholas Carr - et selon A lain Giffard le principal mérite de l'ouvrage - est la question de la lecture. Il s'interroge sur le devenir de la lecture, à partir de l'examen de la forme la plus courante de lecture numérique, la lecture du web.

Dossier séminaire PRECIP - Enseigner l'écriture numérique ?

Qu'est-ce que pourrait vouloir dire enseigner l'écriture numérique ?

C'est à cette question qu'a été consacré les 4 et 5 Avril derniers un séminaire approfondi, dans le cadre du projet PRECIP initié par l'UTC et la région Picardie. Nous en publions ici les actes.

Le marché noir de l’école

Cette contribution est un témoignage sur la pratique de l’aide individualisée en milieu urbain. Sous forme de billet d’humeur, il s’agit d’interroger les raisons pour lesquelles les familles sollicitent toujours plus de cours particuliers, de manière parfois paradoxale. Quelle est la place de l’intervenant et des savoirs dans ce dispositif parallèle au système scolaire promu par des organismes privés ?

Dysorthographies au collège, par Marc-Olivier Sephiha

Je suis professeur de Lettres. Je constate que l’immense majorité de mes élèves commettent des erreurs sur les sons de la langue française qui sont habituellement étudiés au CP ou au CE1. Je présente un constat des difficultés rencontrées par ces élèves, avant d'examiner leurs causes, et j’indique les principes qui guideront les ateliers expérimentaux de remise à niveau que je mets en place cette année.

Apprendre à "lire" : un point de vue vygotskien

Qu’est-ce qu’apprendre à « lire » ? En s’appuyant notamment sur les concepts du psychologue russe Lev Vygotski, J. Gautier propose ici une réflexion théorique autour des enjeux tout particulièrement cognitifs de l’entrée dans l’écrit, ainsi que des modalités permettant de les atteindre.

La méthode alphabétique, pourquoi ?, par Magali Gaubert

Institutrice au CP pendant 5 années, j’ai d’abord enseigné avec des méthodes mixtes, parce les informations dont je disposais sur le CP (IUFM, maître-formateur, conseillers pédagogiques, livres de pédagogie) présentaient la méthode mixte comme seule méthode possible, puis utilisé une méthode alphabétique.

Dossier Méthodes de lecture

Nous consacrons ici un dossier à la "querelle" des méthodes de lecture, proposant des témoignages et quelques perspectives théoriques, et au terme duquel nous pensons devoir plaider pour la mise en place d'un enseignement plus explicite et méthodique des structures élémentaires de la langue. Accédez au dossier en cliquant ici.

Lecture numérique et culture écrite, par Alain Giffard

Alain Giffard, qui travaille depuis de nombreuses années sur les mutations de la lecture et de l'écriture à l'ère de leur numérisation industrielle, plaide dans cet article pour la nécessité d'une double formation à la "lecture classique" et à la "lecture numérique".

Lev Vygotski - extrait - Langue étrangère et langue maternelle

Lev Vygotski expose ici ce qui distingue selon lui l'apprentissage d'une langue étrangère de l'apprentissage d'une langue maternelle : alors que le second s'opère "de bas en haut", le premier se fait "de haut en bas".

Syndiquer le contenu