Conférence skhole - video - Du monde sur papier au monde sur écran

Intervention de Julien Gautier et Guillaume Vergne à l'occasion d'une journée d'étude sur le thème "Ecole et médias", organisée par le CIEM et l'association Ars Industrialis de Bernard Stiegler.

Ont notamment participé à cette journée : Bernard Stiegler, Philippe Meirieu, Sylvie Lindeperg, Jean-Hugues Barthélémy, Jean-Max Noyer, Alain Giffard, Christian Gautelier, Sophie Jehel, André Scala, Divina Frau-Meigs, Alexandre Serres et Sophie Weibel.

Vous pouvez écouter l'ensemble des interventions de cette journée, en vous rendant sur cette page d'ars industrialis.

Commentaires

Réponse fonctionnelle

C'est la troisième (peut-être quatrième) fois que j'écoute cette intervention

je pense que j'aurais d'autres commentaires à faire moins primitifs que celui-ci, mais ...

L'impression qui me vient est que tout ce qui a été écrit ces 25 dernières années sur le sujet ont été non-lues (qui inclu lu sans souvenir ou compréhension).

Où est Pierre Lévy ou est Monique Lienard , où sont les documents de l'OCDE (et notamment la somme à relire avec le recul "apprentissage de base et NTIC" de 1987 me semble-t-il ?

La seconde partie de l'impression va avec

Comme Nicolas Sarkozy qui face à un problème d'incivilité dans les bus invente (lorsqu'il est minsitre de l'Ordre) "la police des bus"
je vois ici le même type de réponse fonctionnelle
"la formation aux nouvelles technologies"

Pire, pour finir
j'ai l'impression que le remède va bien plus loin que le mal en matière d'empoisonnement
Je vous invite à lire ou relire la description des Scients que fait René Daumal (le grand jeu) dans "la grande beuverie"
Vous êtes juste au moment où sur la chaîne de "l'étude"celui qui suit celui qui a démonté la machine à compter les poils de lapin
la remonte et se met à l'étudier pour elle-même
le lapin ayant disparu dans une poubelle
on lui a substitué un des outils de l'étude comme "objet de l'étude"

Les  résultats des NTIC sont en grande partie des conséquences de bas niveau
de compétences de haut niveau que
ceux qui les ont acquises ne voient plus (tant elles sont assimilées à leur être)
fascinés qu'ils sont par "les formidables potentialités" (voir "le règne de la quantité" ) d'outils dont la puissance résulte essentiellement des capacités de découpage non pas du réel, mais des traces du réel qui ont été plantées en terre, ont donné des arbres, et que ces outils ne savent que couper, tronçonner, débiter ...
(d'où le nom que Daumal donnait aux scients ... "ceux qui scient")

Luc Comeau-Montasse
du fagot des Nombreux

 

En général une brindille du fagot n'obtient pas de réponse à ce qu'elle "exprime de vapeur" en des endroits où cela bouillonne avec certificat,
tout de même
je ne désespère pas ... (sourire)²