Contributions de Pascal Sévérac

L’éducation comme éthique : Spinoza – II – Les affects de l’éducation, par Pascal Sévérac et Ariel Suhamy

Comme nous l’avons vu dans notre texte précédent (« L’éducation comme éthique : Spinoza avec Vygotski – I – Fondements anthropologiques »), l’éducation chez Spinoza, entendue au sens d’une aide au développement cognitif de l’enfant et d’une conduite de ses conduites, met en jeu avant tout la question des affects. Le texte qui suit traite des différentes formes affectives d’éducation qui peuvent être déduites de la philosophie spinoziste. Resterait (pour un travail ultérieur ?) à articuler ces considérations spinozistes sur l’éducation avec les recherches menées par Vygotski sur la psychologie de l’enfant.

L’éducation comme éthique : Spinoza avec Vygotski - I - Fondements anthropologiques, par Pascal Sévérac

Nous présentons dans ce texte ce que nous pouvons appeler, à partir de Spinoza et de Vygotski, les fondements anthropologiques d’une éducation entendue comme éthique. Dans un prochain texte, nous développerons quels sont les problèmes auxquels se trouve confrontée une pratique éducative nourrie de Spinoza et de Vygotski, et nous envisagerons les orientations possibles d’une telle éducation.