Contributions de Nicolas Mathey

Spinoza, une pensée féconde pour la clinique psychomotrice, par Bernard Meurin

Textes de l'intervention de Bernard Meurin et de la réponse de Nicolas Mathey lors de la journée d'étude "Spinoza et l'enfance" du 3 juin 2017 à la Sorbonne.

La source spinoziste des pédagogies de l’émancipation, par Nicolas Mathey

A partir d’une relecture orientée de la première partie de l’Éthique, cet article se propose de mettre en évidence les pensées du changement, de la formation et de l’enfance que l’ontologie de Spinoza peut permettre de refonder en profondeur, à partir de principes dynamiques et relationnels. L’enfant de Spinoza est nécessaire, non infirme. Il est chose causée et sans fin, chose dynamique et intriquée aux autres choses, chose sociale.