Contributions de Michel Fabre

Questions ouvertes pour l'école du XXIe siècle - Quelle place pour l'éducation morale à l'école ?

Enregistrement de la troisième séance (7/02/15) du cycle de rencontres intitulé Questions ouvertes pour l'école du XXIe siècle, organisé par le Centre de Philosophie Contemporaine de la Sorbonne (CEPA), l'Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education de Paris et la revue Skhole.fr.

Intervenants : Michel Fabre, Anne-Claire Husser, Laurent Jaffro, Pierre Kahn, Hélène Merlin-Kajman, Roger Monjo et Ruwen Ogien.

L'éducation chez Dewey : conversion ou adaptation ? par Michel Fabre

Dewey pense l’éducation comme adaptation. Cela nous fait-il sortir de l’idée éducative de l’école de la modernité, telle que Durkheim la définissait comme unité d’esprit de l’enseignement, accès à l’encyclopédie et conversion ? Contrairement aux conceptions réductrices de l’adaptation condamnées dans les débats actuels sur l’école, l’idée d’adaptation chez Dewey se distingue d’un ajustage utilitariste et n’assigne à l’éducation aucune fin extérieure à elle-même. Certes l’adaptation enveloppe un schème de continuité qui tranche avec la « volte-face » qu’implique la conversion, mais pour l’essentiel, la pensée de Dewey reste dans l’idée éducative de la modernité dont elle achève la sécularisation : elle désacralise sans dévaloriser.