L'homme ne peut devenir homme que par l'éducation.
Emmanuel Kant, Propos de pédagogie.

Centre International de Recherches Théoriques En Pédagogie (CIRTEP)

Signalons l'existence du CIRTEP (Centre International de Recherches Théoriques En Pédagogie), lancé récemment par le Collège international de philosophie, sous la direction de Pascal Séverac et Nicolas Piqué.

Sur le site du CIPH, les activités du CIRTEP sont annoncées et certains enregistrements proposés en libre téléchargement.

http://www.ciph.org/philoEducation.php?rub=presentation

Publications récentes sur l'histoire de l'enseignement

Nous souhaitons vous signaler la publication récente de deux ouvrages qui ont retenu notre attention.

D'une part, Enseigner les humanités , Enjeux et méthodes de la fin XVIIIème siècle, dirigé par Jean-Noël Laurenti et Romain Vignest, éd. Kimé, 2010.

D'autre part, Une histoire de l'école, Anthologie de l'éducation et de l'enseignement en France XVIIIe / XXe siècle, dirigé par François Jacquet-Francillon, éd. Retz, 2010.

Série Histoire de l'enseignement de la philosophie en France

Voici le deuxième volet de la série consacrée à l'histoire de l'enseignement de la philosophie en France par Guillaume Vergne. Dans celui-ci, la période contemporaine de 1975 à 2001, marquée en particulier par le rapport Derrida-Bouveresse, y est abordée d'abord comme celle de la réforme impossible.

Apprendre à "lire" : un point de vue vygotskien

Qu’est-ce qu’apprendre à « lire » ? En s’appuyant notamment sur les concepts du psychologue russe Lev Vygotski, J. Gautier propose ici une réflexion théorique autour des enjeux tout particulièrement cognitifs de l’entrée dans l’écrit, ainsi que des modalités permettant de les atteindre.

Dysorthographies au collège, par Marc-Olivier Sephiha

Je suis professeur de Lettres. Je constate que l’immense majorité de mes élèves commettent des erreurs sur les sons de la langue française qui sont habituellement étudiés au CP ou au CE1. Je présente un constat des difficultés rencontrées par ces élèves, avant d'examiner leurs causes, et j’indique les principes qui guideront les ateliers expérimentaux de remise à niveau que je mets en place cette année.

La méthode alphabétique, pourquoi ?, par Magali Gaubert

Institutrice au CP pendant 5 années, j’ai d’abord enseigné avec des méthodes mixtes, parce les informations dont je disposais sur le CP (IUFM, maître-formateur, conseillers pédagogiques, livres de pédagogie) présentaient la méthode mixte comme seule méthode possible, puis utilisé une méthode alphabétique.

Progressisme et utopie sociale

Les penseurs progressistes avaient rêvé d’une société parfaite, vers laquelle l’évolution sociale tendrait d’autant plus inéluctablement que l’on tirerait profit des connaissances des lois de la vie. Comme le Logos, le Verbe, n’étaient plus au commencement… et comme l’évolution étendait pour eux ses lois à l’histoire humaine, à la société, ils ont cru à un antagonisme entre la parole du maître et le développement naturel de l’élève, à un archaïsme pré-démocratique de l’autorité professorale supposée reflétée par les enseignements explicites, tel que celui de la logique élémentaire liant les signes aux sons qu’ils représentent.

PISA : un pis-aller ?, par Philippe de Lara

Suite à la publication récente des résultats de l'enquête PISA, le philosophe Philippe de Lara propose ici un point de vue dans lequel il dénonce les dangers de la présentation qui en est faite par l’OCDE et de leur réception médiatique.

Ecole et société de la connaissance - vidéo - Débat Kambouchner, Laval, Meirieu et Stiegler

Le 27 novembre 2010, Skhole.fr et l'association Ars Industrialis ont co-organisé une débat public au Théâtre de la Colline à Paris, avec Christian Laval, Philippe Meirieu, Denis Kambouchner et Bernard Stiegler. En voici les enregistrements video.

Une erreur malencontreuse, retards scolaires et réformisme éducatif des années soixante-dix

La question des retards scolaires dans les années 1960s a faussé la représentation savante du fonctionnement de l’école élémentaire à l’époque et continue de nourrir des analyses, notamment liées à l’enseignement de la lecture. Une enquête est réouverte dans cet article.

L'enseignement est-il un métier de care ?

On parle beaucoup du care en ce moment. Nous proposons ici une analyse de cette notion, dont la pertinence est indéniable dans la perspective des enjeux actuels de l'enseignement. Après plusieurs années marquées par le mépris et les coupes sombres, il nous semblerait judicieux de renforcer la dimension de care de et dans l'enseignement, entre autres vis-à-vis de ceux qui le pratiquent.

Les raisons épistémologiques et psychologiques de l’enseignement des disciplines

Les changements pédagogiques dans la plupart des systèmes éducatifs occidentaux visent aujourd’hui au développement de compétences générales, et s’appuient sur des notions telles que l’interdisciplinarité, les situations d’apprentissage, l’interaction entre pairs etc. Ils s’opposent aux principes généraux d’une éducation dite libérale qui associent le développement intellectuel à des formes théoriques d’apprentissage – c’est-à-dire explicites et développées suivant la logique des disciplines elles-mêmes. Une explication de ce conflit est offerte à partir du rôle joué par les présupposés épistémologiques en jeu – étroitement liés à des présupposés psychologiques.

Recension de "faire ses devoirs" et entretien avec Patrick Rayou

Au début de l'année 2010 est parue une étude sociologique, plutôt critique, sur la pratique des devoirs scolaires, dirigée par Patrick Rayou et intitulée Faire ses devoirs, enjeux cognitifs et sociaux d'une pratique ordinaire (P.U.R, 2010). Julien Gautier en propose ici une brève recension, suivie d'un entretien avec Patrick Rayou.

Le manuel d’histoire franco-allemand de terminale : une approche critique, par Renaud Quillet

Résultat d’une commande des gouvernements des deux pays, le manuel d’histoire franco-allemand de terminale porte la marque d’un projet politique délibéré, mettant en valeur le mode actuel de construction européenne et le modèle de société allemand. Plus que par ces choix idéologiques implicites, il nous paraît poser problème par une orientation pédagogique insuffisamment pensée et par ses faiblesses du point de vue de l’histoire comparée et de la didactique.

Le rapport du HCE sur le collège ou la politique du pire appliquée à la déraison réformatrice

Le Haut Conseil de l’Education (HCE), dans un rapport remis le 1er Octobre dernier, préconise le passage du collège unique à l’« Ecole du socle commun » par une moindre articulation du collège avec le lycée d’enseignement général et une intégration des cursus du primaire et du collège. Les mots d’ordre sont priorité au socle, hétérogénéité des classes, différenciation pédagogique, autonomie des établissements. Nous proposons une brève synthèse du rapport et l’énoncé d’idées fausses ou d’erreurs de diagnostic qui l’étayent et permettent de comprendre pourquoi ses effets, s’il était appliqué, seraient contraires à ses intentions.

HCE : Paroles d'experts, par Michel Segal

Michel Segal, professeur de mathématiques en collège, auteur de Violences scolaires : responsables et coupables (éd. Autres Temps, 2010), livre ici un point de vue très critique sur le récent rapport du HCE à propos du collège, dont il dénonce l’aveuglement idéologique, l’absence d’exigence et l’ignorance des réalités.

L’inefficacité du redoublement est-elle avérée ?

Le redoublement est officiellement déclaré inutile et devant avoir un caractère exceptionnel par le Haut Conseil de l’Education. On pose ici la question des limites des enquêtes conduites à son sujet.

L’imaginaire réformateur (suite) : PISA, l’école et l’équité

Dans cette analyse fondée sur l’enquête PISA 2003 qui mettait l’accent sur la culture mathématique, on compare l’effet relatif des facteurs scolaires sur les performances en mathématiques des élèves les plus faibles et des élèves les meilleurs. Contrairement aux idées reçues, sur lesquelles s'appuie en particulier le rapport du Haut Conseil de l'Education sur le collège, dans les systèmes éducatifs du modèle nordique, les résultats des plus faibles tendent à se situer en deça de leur niveau socio-économique et culturel (si on les compare sur ces deux échelles à leurs homologues internationaux).

Actualité : 59e journées nationales ACOP - France - Le Mans

Le Mercredi 22 septembre, j'interviendrai dans le cadre des 59e journées nationales ACOP-France, organisées au Mans par l'Association des conseillers d'orientation psychologues de France. J'y prolongerai les réflexions sur la notion de "créativité", entamées dans cet article.

Plus d'infos en cliquant ici.

Addendum à "de l'aliénation enseignante"

 Nous voudrions dans ce billet saluer l’initiative courageuse de certains membres du jury de l’agrégation externe de philosophie. Dans une tribune publiée dans Libération le 16 juin (que nous reproduisons ci-dessous), ceux-ci s’engagent à ne pas faire passer l’épreuve « agir en fonctionnaire éthique et responsable » Lire la suite...

Syndiquer le contenu