L'homme ne peut devenir homme que par l'éducation.
Emmanuel Kant, Propos de pédagogie.

Formation à l'esprit critique - Actes de la journée d'étude du 6 décembre 2017 organisée par Pascal Sévérac à l'ESPE de Créteil

Formation à l'esprit critique

Enregistrements video (et versions écrites) des interventions de la journée d'étude organisée par Pascal Sévérac, qui s'est tenue le mercredi 6 décembre 2017 à l'ESPÉ de Créteil.

Spinoza et l'enfance - Actes de la journée d'étude du 3 juin 2017 à la Sorbonne

Spinoza et l’enfance

Enregistrements video (et versions écrites) des interventions de la journée d'étude organisée par Pascal Sévérac, avec la participation de la revue Skholè et de Julien Gautier, qui s'est tenue le samedi 3 juin 2017 à l’université Paris 1 Panthéon – Sorbonne.

Les « rationalismes régionaux » dans l’épistémologie bachelardienne : remarques sur la critique actuelle du paradigme disciplinaire, par Alain Firode

Cette étude se propose, en prenant appui sur la pensée épistémologique et pédagogique de G. Bachelard, d’exposer un argumentaire qui, au rebours des tendances actuellement dominantes, plaide en faveur du paradigme disciplinaire (à la fois dans le domaine de l’enseignement et dans celui de la recherche scientifique). Moins dans le but de défendre ce paradigme de façon polémique que de susciter un questionnement sur la pertinence et le bien fondé des reproches dont celui-ci fait ordinairement l’objet – lesquels, bien souvent, reposent sur des présupposés épistémologiques discutables, admis sans véritable recul critique.

Paul Langevin et le rôle de l’histoire des sciences dans l’enseignement, par Jean-Christophe Pain

Les vertus de l'introduction de l'histoire des sciences dans l'enseignement sont nombreuses : les références historiques permettent de mettre en avant la dimension humaine des sciences, tout en insistant sur leur caractère évolutif et continu et ainsi atténuer la présentation dogmatique qui en est souvent faite. Ce court article insiste sur l'importance de la formation historique dans le domaine scientifique, en rappelant les engagements de Paul Langevin, dont les idées prônées à la fin de la première moitié du vingtième siècle sont plus que jamais d'actualité.

Développer l’esprit critique des élèves ? Un mouvement anglo-saxon, le Critical Thinking, par Serge Cospérec

Texte de l'intervention de Serge Cospérec lors de la jounrée d'étude "Formation à l'esprit critique", organisée par Pascal Sévérac, qui s'est tenue le 6 décembre 2017 à l'ESPE de Créteil

Pédagogie entrepreneuriale et néolibéralisme - Une approche à partir de la pédagogie critique, par Irène Pereira

Texte de l'intervention de Irène Pereira lors de la jounrée d'étude "Formation à l'esprit critique", organisée par Pascal Sévérac, qui s'est tenue le 6 décembre 2017 à l'ESPE de Créteil.

Activités à visée philosophique et développement de l'esprit critique, par M. Kerhom, J-C Pettier et M. Tozzi

Textes de Marie Kerhom, Jean-Charles Pettier et Michel Tozzi pour la journée d'étude "Formation à l'esprit critique", organisée par Pascal Sévérac, qui s'est tenue le 6 décembre 2017 à l'ESPE de Créteil.

Spinoza : Anthropologie de l’enfance, par Pierre-François Moreau

Textes de l'intervention de Pierre-François Moreau et de la réponse de Thibault Barrier lors de la journée d'étude "Spinoza et l'enfance" du 3 juin 2017 à la Sorbonne.

Le réalisme pédagogique de Spinoza : des dispositions aux aptitudes, par Jacques-Louis Lantoine

Textes de l'intervention de Jacques-Louis Lantoine et de la réponse de Christophe Miqueu lors de la journée d'étude "Spinoza et l'enfance" du 3 juin 2017 à la Sorbonne.

Entre obéissance et caprice : l’enfance est-elle un âge aliéné chez Spinoza ?, par Céline Hervet

Textes de l'intervention de Céline Hervet et de la réponse de Philippe Danino lors de la journée d'étude "Spinoza et l'enfance" du 3 juin 2017 à la Sorbonne.

Les enfants « comme en équilibre », par Ariel Suhamy

Textes de l'intervention de Ariel Suhamy et de la réponse de Cyprien Coste lors de la journée d'étude "Spinoza et l'enfance" du 3 juin 2017 à la Sorbonne.

Changer d’école ou réapprendre à lire ? Discours sur la réforme et finalités de l’école, par Véronique Taquin

En prétendant réduire les inégalités par l’école, des réformateurs « progressistes » ont rejeté des méthodes d’apprentissage indispensables, et l’idée même de méritocratie. Effet pervers : les élèves de classe populaire sont les premières victimes de ces leurres idéologiques, qui affectent l’ensemble de l’édifice républicain. Cet article confronte deux discours sur l’école et exerce un droit d’inventaire. Sous prétexte que l’école reproduit en grande partie les inégalités socio-économiques, on a délaissé sa fonction émancipatrice. Il faut repenser ce que l’école peut faire, et ce qu’elle doit faire.

Thélème à l’épreuve des Comue, réflexions sur l'enseignement supérieur, par Pierre Statius

Il s'agit pour l'auteur, dans cet article, de considérer la période qui va de 2007 à 2017 et qui a vu se mettre en place des politiques publiques nouvelles pour les universités françaises. Quelle est la logique globale de la décennie, quels sont les points faibles et les points forts de ces politiques? Ne peut-on y repérer des contradictions qui risquent, à terme, de miner les universités à la fois sur le plan institutionnel et sur le plan intellectuel ? Afin de proposer un jugement raisonnable, l'auteur envisage successivement la question de l'organisation des universités, la question de la recherche universitaire et la question de la sélection à l'université.

Les sections européennes : une ambition pour l’école du XXIème siècle, par René Chiche

L’Europe constitue l’avenir et le nouvel horizon de la jeunesse d’aujourd’hui. Nul ne peut désormais sérieusement penser l’école du XXIème siècle en dehors de ce cadre, qui impose autant qu’il propose à tous les acteurs de l’éducation, en sus de la mission traditionnellement assignée à l’institution par la République d’assurer les conditions de sa conservation, une nouvelle ambition, celle d’instituer le citoyen européen par la culture de son identité européenne. L’Europe n’a pas d’avenir en laissant l’école de côté, et réciproquement l’école n’a d’avenir qu’au sein de l’Europe. Reste à promouvoir ce qui, d’une telle articulation, peut produire le meilleur au lieu de reproduire le pire.

Interview de Nathalie Bulle par Amina Bejaoui et Benjamin Vavon pour le collectif d’étudiants Ad Honorem

Interview de Nathalie Bulle, le 13 mars 2017, par Amina Bejaoui et Benjamin Vavon pour un collectif d’étudiants, Ad Honorem, dans le cadre d’un projet radiophonique destiné à discuter et débattre autour de thématiques ayant trait à l’histoire et s’ouvrant à d’autres disciplines. Le thème de l’émission portait sur le rôle politique et social de l’histoire, en particulier de l’éducation, dans les sociétés passées et contemporaines, son utilisation et son instrumentalisation par celles-ci.

Spinoza et Moïse : enfance du chef et advenir national, par Isabelle Sgambato-Ledoux

Texte de l'intervention d'Isabelle Ledoux et de la réponse de Pascal Sévérac en vue de la journée d'étude "Spinoza et l'enfance" du 3 juin 2017.

Enfance et activité chez Spinoza (ou bac à sable et causalité adéquate), par Frédéric Lordon

Texte de l'intervention de Frédéric Lordon lors de la journée d'étude "Spinoza et l'enfance"

De l’enfance chez Zourabichvili, au regard de l’hilaritas, par Laurent Bove

Textes de l'intervention de Laurent Bove et de la réponse de Marion Blancher lors de la journée d'étude "Spinoza et l'enfance" du 3 juin 2017 à la Sorbonne.

Spinoza, une pensée féconde pour la clinique psychomotrice, par Bernard Meurin

Textes de l'intervention de Bernard Meurin et de la réponse de Nicolas Mathey lors de la journée d'étude "Spinoza et l'enfance" du 3 juin 2017 à la Sorbonne.

La pédagogie inversée : une pédagogie archaïque, par Alain Beitone et Margaux Osenda

Nous avons un point d’accord au moins avec les thuriféraires de la pédagogie inversée : cette « innovation pédagogique » rencontre un succès fulgurant. Mais deux questions ne sont pratiquement jamais posées : Qu’est-ce qui est enseigné aux élèves ? Cette méthode d’enseignement est-elle efficace ? Dans ce texte nous avons deux objectifs. Le premier consiste à synthétiser la façon dont les partisans de la classe inversée présentent leur méthode et à poser un certain nombre de questions sur l’innovation ainsi proposée. Le second consiste à étudier neuf « capsules vidéo » consacrées à l’enseignement des sciences économiques et sociales en vue d'un enseignement en classe inversée.

Syndiquer le contenu